La troupe de "A quelle heure on ment ?"


Nadja Birbaumer




Nadja est Sandra, la femme d'Arthur.
Comédienne, elle joue le rôle de la bonne, Marie.


"Tombée petite déjà dans le monde du jeu de rôle,
la passion du jeu, de l'improvisation et des personnages
se poursuit au gymnase et à l’université,
entre Feydeau et Aristophane, pour ne citer qu'eux.

Permettre au public attentif et curieux de quitter son quotidien pour l’emporter
l’espace de quelques instants dans un monde déluré et chaleureux,
voilà le défi que je me réjouis de relever avec toute la troupe
de l’Enfer du Décor."

Nadja

Francine Ruegg




Francine est Anne.
Comédienne, elle joue le rôle de Rosalie


"Toute petite j’ai joué Marie lors d’une saynète de Noël.
Depuis beaucoup de temps a passé. Mais, il y a environ 10 ans un ami m’a entrainée dans sa troupe de théâtre.

Est-ce que je saurai jouer des rôles différents, faire preuve d’imagination
pour donner vie aux personnages, comprendre leur psychologie
pour les rendre réalistes, mémoriser des textes ?

Quelques représentations plus tard, je ne sais pas si j’ai acquis toutes ces qualités qui font que l’on est une bonne comédienne.

Mais ce que je sais c’est que j’adore avoir le trac avant de commencer une
pièce, j’adore être sur scène et jouer, et par-dessus tout j’adore partager
des émotions avec le public. C’est là, toute la magie du spectacle."

Francine


Déborah Wicki




Déborah est Dominique, la Metteuse en Scène.


"Ingredients :

115 gr de gentillesse, 220 gr de rire,1 blanc de flémingite,
180 gr de patience, 2 c.s de créativité ,1/2 c.c d'ironie, 1/2 c.c de tocs,
1 c.c de tics , 200 gr de bonne humeur.

Mélangez la gentillesse, la patience et la créativité à l'aide d'une fourchette.
Ajoutez la flémingite et les tics, bien mélanger le tout.
Ajoutez petit à petit le rire, les tocs et l'ironie jusqu'à obtenir une très bonne pâte.
Saupoudrez de bonne humeur.
Façonnez des boules de dialogues et faites cuire le temps d'une pièce.
Laissez refroidir et dégustez en bonne compagnie.”

Déborah

Samuel Wicki




Samuel est Arthur, le mari de Sandra.
Comédien, il joue le rôle de Jules Dupantois


"Sam, un mec simple avec beaucoup de complexité.
Discret mais pas trop.
Agréable, ça peut arriver.
Drôle, toujours.
Attachant, parfois.
Serviable, jamais.
Critique surtout avec les autres.
Un grand cœur, si cœur il y a.
Magnifique en toute circonstance.
Narcissique à outrance.
Accueillant, à vous de voir.
Charmant mais juste ce qu’il faut.
Bref une vraie diva caractérielle prêt à tout pour vous divertir."

Samuel


Daniel Mosimann




Daniel est Camille.
Il est le technicien, décorateur du théâtre.


"L'idée de faire du théâtre m'est parvenue il y a une année
en consultant les petites annonces, et de là est partie cette aventure.

De nature assez calme, cachant un brin de timidité,
j'endosse un rôle autre de ma vie et de mes activités !"

Daniel

Christian Cuany




Christian est Arsène, le Commissaire de Police.


"Et oui, ils ont réussi à me convaincre !
50 ans que je me dis : une fois peut-être, il faut voir, pourquoi pas, je réfléchis, ouais mais…
Et tout d’un coup après un harcèlement acharné de la troupe par l’entremise de la secrétaire Nadja qui est aussi ma collègue au quotidien, j’ai craqué.

Maintenant, il va falloir se lancer et monter sur cette scène que beaucoup redoute, mais qui je pense me donnera beaucoup.

De caractère fonceur, ouvert et curieux, j’ai envie de voir si j’y arriverai...
A relever le défi que me donne ce commissaire de police « Arsène »
qui, ma foi, vient un peu perturber cette pièce qui avait l’air de bien démarrer…"

Christian


Jean-Michel Ischer




Jean-Michel est Jacques.
Comédien, il joue le rôle de Louis Legendre


"Depuis enfant, je mettais en scène des pièces de théâtre avec mes frères et sœurs et à défaut de décors et costumes, on improvisait, on s'arrangeait avec les moyens du bord, souvent cela se limitait à ce que nous avions sous la main, des rideaux, des couvre-lits, des duvets et des stylos feutre pour le maquillage... Qu'est-ce qu'on a ri et encore aujourd'hui on en reparle à chaque réunion de famille !

Ainsi, lorsqu'une opportunité s'est offerte dernièrement de rejoindre la troupe L'Enfer du décor, c'est en quelque sorte un rêve qui se réalisait ou devrais-je dire qui se réalise pour moi, car je n'ai plus joué de pièce de théâtre depuis mon enfance.
Mais la motivation, l'excitation et l'engouement sont bien présents.
Dès lors, j'ai décidé de me lancer...

Et je dois dire que j'ai rejoint une équipe formidable, avec laquelle on rigole bien, mais qui sait aussi travailler dur quand il le faut, tout ceci dans le but de présenter au final un spectacle de qualité, je l'espère et qui saura distraire notre public.

Merci à vous toutes et tous de m'avoir offert cette belle opportunité."

Jean-Michel


Fernando Del Egido




Fernando est le metteur en scène.


"D’aussi loin que je me souvienne, je me suis réfugié dans l’imaginaire.
Je m’évadais dans les livres, construisais des cabanes qui devenaient des châteaux, m’inventais des aventures rocambolesques.

A 18 ans, j’ai découvert le « Seigneur des Anneaux », livre merveilleux au contenu bien plus riche que ce que les films donnent à voir, et qui m’a amené tout naturellement à pratiquer assidûment le jeu de rôle, qui m’ouvrait sur un monde imaginaire sans limites et que je pratique encore régulièrement.

L’improvisation théâtrale s’est imposée tout naturellement.
J’ai fait partie pendant plusieurs années de l’équipe cantonale d’impro neuchâteloise (LINE) et ai eu la chance de participer à un championnat du monde d’impro amateur à Genève.

Par la suite, j’ai tâté un peu de théâtre, faisant partie de plusieurs troupes et participant à l’incroyable aventure de la Servante lors de l’expo 2002, menée de main de maître par Robert Sandoz et Théo Huguenin-Elie (grâces leur soient rendues).

Un problème de cordes vocales m’empêchant de déclamer mes tirades,
j’ai dû renoncer à monter sur les planches.

Jusqu’au jour où la troupe de « l’Enfer du Décor » a eu la gentillesse de me demander de les mettre en scène. Une aubaine : je peux donner libre cours à mon sadisme larvé (non, non, non, c’est pas du tout ça !!), dans une ambiance de travail déjantée, emprunte de rires, de camaraderie et de bienveillance.

Comment refuser ?"

Fernando


Gilles Berger




Gilles est notre décorateur.


Le décorateur conçoit, fabrique prépare er monte les décors de la pièce.


Frédéric Rubio




Frédéric est le régisseur.


Il est en charge des animations lumineuses et sonores de la pièce.